Drapeau français Drapeau britannique

 

Sylvie Vartan Brésil 1967

Rio et São Paulo

lors de la tournée de Johnny Hallyday - Février 1967

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan sur la plage d'Ipanema, Brésil, 1967

 

 

C'est en février 1967 que Sylvie Vartan découvre le Brésil. Elle y rejoint son mari Johnny Hallyday qui  y  fait une tournée. En France, le magazine "Salut les copains" consacre plusieurs pages au  passage  de Johnny en Amérique du sud . Tout en étant  présente sur les magnifiques clichés de Tony Frank, Sylvie n'est mentionnée dans le texte que pour être cantonnée au rôle de femme effrayée par  un rat qui lui passe sous le nez lors des inondations à Rio...

 

En revanche, au Brésil, dans "Manchete", le plus célèbre hebdomadaire national , Johnny partage la couverture avec la super-star brésilienne Roberto Carlos et avec Sylvie.


Le  magazine propose un compte-rendu détaillé des évènements qui se succèdent  tout en portant un regard incisif sur les rapports passionnels et ambigus entretenus par le couple de stars , notamment quand la notoriété de l'une prend le pas sur celle de l'autre. On constate en effet qu'en  1967 Sylvie Vartan est suffisamment célèbre au Brésil pour être reconnue dans la rue et harcelée par les journalistes, ce qui provoque quelques tensions qui n'auront pas échappé au reporter.
On apprend aussi que sa propre tournée au Brésil est alors planifiée pour le mois de mars, en fait deux tournées auront lieu l'année suivante, en février et en août...


Alexis Lopez a assuré la traduction. Professionnel du tourisme ayant longtemps vécu au Brésil, il nous offre  la précision et la finesse nécessaire à la bonne retranscription en français  de cet article à la fois complexe et passionnant...

 

 

MANCHETE

(Brésil, 4 mars 1967)

 

 

Les deux idoles de la chanson internationale ont été victimes des pluies

diluviennes tombées sans interruption pendant la fin semaine carioca.

« Quelle angoisse ! » criait Sylvie sous l'averse....

 

 

Revue brésilienne "Manchete" , sommaire, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan au Brésil, 4 mars 1967

Revue brésilienne "Manchete" ,article  Johnny Hallyday et Sylvie Vartan au Brésil page 2, 4 mars 1967

Revue brésilienne "Manchete" ,article  Johnny Hallyday et Sylvie Vartan au Brésil page 3, 4 mars 1967

Une silhouette tout en noir descend d'un Viscount en provenance de São Paulo, attirant l'attention par ses vêtements excentriques : veste à boutons dorés, chemise de satin, pantalon ajusté, bottes à talons hauts. Le regard vague, entre fatigue et absence, l'homme attend que ses deux accompagnateurs trouvent un taxi pour Copacabana Palace.

 

Cet homme d'environ 1,82 mètre, désigné comme le roi du yéyé français, c'est Johnny Hallyday qui arrivait à Rio pour une entrevue avec la presse. Immédiatement après, il est reparti pour São Paulo, pour commencer au "club de Orla" , à Guaruja, sa série de concerts au Brésil. La tournée de Johnny, dont le programme avait été préalablement établi par son agent, comportait deux représentations le jour même à Guaruja et à Santos, suivies de deux autres à São Paulo au théâtre Paramount et dans la discothèque Barra Limpa, de Roberto Carlos. Ensuite un voyage à Rio était prévu, où il aurait donné un spectacle au Maracanãzinhio et un autre au Copacabana Palace.

 

Dans l'intervalle un voyage supplémentaire à Rio avait été rajouté pour une rencontre avec la presse locale et pour que Johnny puisse recevoir sa femme Sylvie Vartan arrivant de Paris.

 

La première partie de la tournée s'est déroulée normalement mais la tempète sur Rio pendant le week-end a compromis la fin du programme soigneusement planifié depuis des mois. Samedi soir le premier spectacle à Rio aurait dû avoir lieu au Maracanãzinho

 

Aéroport de Congonhas, São Paulo : des heures d'attente dans l'espoir d'arriver à temps pour le spectacle.

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan bloqués à la gare de Novo Rio, Rio de Janeiro, 17 février 1967

 

A 16 heures l'avion décolle et se pose sur l'aéroport du Galeão. Johnny et Sylvie prirent un taxi directement pour le Maracanãzinho mais arrivés à Bonsucesso ils  commencèrent  à rencontrer   des   difficultés.     Après

une longue interruption ils poursuivirent enfin leur chemin. A 21 heures ils furent rejoints par une camionette du magazine Manchete dans la rue du Professeur Enrico Rabello, complètement isolés par les eaux et sans trouver le moyen de rentrer dans le Maracanãzinho. Toute la région était complètement inondée mais Johnny voulait chanter à tout prix. Après plusieurs tentatives pour obtenir qu'un employé du stade ouvre les portes, il finit par renoncer et poursuivit son chemin jusqu'à la rue du Frère Caneca, dans la camionette de Manchete. Pendant le trajet, le véhicule fut pratiquement submergé près de la gare routière Nôvo Rio. Pendant trois heures, ils attendirent un autre moyen de transport. Ils arrivèrent finalement au Copacabana Palace à 4h30 du matin. Pendant tout le parcours, Johnny montra un esprit sportif, ne s'énervant que lorsqu' un groupe de personnes reconnut Sylvie Vartan à la station autoroutière et qu'elles insistèrent pour obtenir des autographes. Sylvie se contenta de dire "Mon Dieu quelle angoisse!"....

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan sous les pluies diluviennes, Rio de Janeiro, 18 février 1967

 

Le dimanche après avoir demandé à la réception du Copacabana Palace de ne pas être dérangé jusqu'à 17h30, Johnny (accompagné de Sylvie et de son secrétaire) essaya d'arriver au Maracanãzinho pour se rendre compte de l'état des lieux en vue spectacle du soir. Mais de nouveau il se mit à pleuvoir sur la région déjà inondée. L'eau commença à entrer dans la voiture et comme ils n'arrivaient pas à ouvrir les portes, ils se trouvèrent désemparés. Au moment où finalement ils abandonnèrent la voiture, Sylvie avait manqué d'être noyée. Les vêtements entièrement trempés, ils retournèrent à l'hôtel. Dans la soirée il y eut un moment pour un dîner tranquille au Berro d'Âgua et un autre pour un passage rapide par la discothèque "Le Bateau". Johnny Hallyday, - un homme triste - représente en france, selon lui,, l'anticonformisme.  Dans   une    de    ses   chansons    au    succès   majeur, "Génération perdue", il évoque le  problème  des pays  qui n'acceptent

pas  les  jeunes contestataires.  "En France,  quand le fils   d'un travailleur veut être artiste, le père s'y refuse et veut l'obliger à suivre son propre chemin, ou un autre à la limite, mais dans la même échelle sociale .

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan à Rio de Janeiro, février 1967

 

Pour cela on nous traite de génération perdue alors que nous ne sommes que des jeunes avec des désirs et des idées propres. Ma musique exprime le sentiment de tous ces jeunes et c'est de là que vient mon grand succès. C'est une contestation, une des trois formes de contestation que je considère valides contre la guerre, contre la musique traditionnelle et contre la bourgeoisie".

 

Fumant sans arrêt cigarette sur cigarette (deux paquets de Gitane par jour), le sourire forcé, Johnny se déclare le plus grand chanteur au monde dans sa génération - "mais je suis modeste" conclut-il plein d'ironie.. .Au début de sa carrière, Hallyday, 24 ans aujourd'hui , essaya de percer avec  des chansons traditionnelles françaises mais le succès ne vint qu' avec le rock'n roll, intégrant à la chanson une mise en scène allant jusqu'au streap-tease. Plus tard il s'essaya au twist et finalement il fut consacré roi du yéyé, vendant plus de 17 millions de disques jusqu'à aujourd'hui .

 

Il y a deux sujets à propos desquels Johnny ne donne pas son opinion : la politique et Sylvie en tant que chanteuse : "Je l'aime, et donc je ne peux pas exprimer une idée impartiale". Il a cinq voitures, deux Mustang, deux Buick et une Rolls Royce "pour les grands jours". Considéré par ses amis comme ayant un caractère difficile, extrêmement agité et nerveux,  Johnny Hallyday, l'année passée, a fait une tentative de suicide après une période où son mariage avec Sylvie Vartan paraissait se défaire et que sa carrière était menacée par l'apparition de nouvelles idoles, surtout Antoine, qui l'attaquait constamment. (Suite ci-dessous)

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan  Article "Manchete" "Johhny e Sylvie , Nas águas do  iê-iê" , Brésil , 4 mars 1967 Revue brésilienne "Manchete" ,article  Johnny Hallyday et Sylvie Vartan au Brésil page 4, 4 mars 1967

Absent de la scène 18 mois, pendant qu'il faisait son service militaire, Johnny trouva à son retour plusieurs rivaux . Pour essayer de récupérer le prestige perdu, il travailla jusqu'à l'épuisement ce qui l'amena à prendre des barbituriques et à s'ouvrir les veines, dans son appartement de Neuilly près de Paris. Tout en se ressaisissant et  en essayant de se réconcilier avec Sylvie, il sortit la chanson "Cheveux longs et idées courtes", une satire visant Antoine qui finit numéro 1 des ventes. D'autres chansons comme "Noir c'est noir", "Quand un homme perd ses rêves" et "Je l'aime" lui permirent de retrouver sa première place d'idole yéyé. Du chanteur de rock'n roll violent, il n'a conservé que la couleur – le noir – et certaines attitudes d'éternel rebel comme le regard vague et la difficulté à sourire. Le yéyé, plus calme, reçut l'adhésion d'un plus large public.

 

Toujours aux côtés de Johnny, Sylvie, mignonne, blonde, était dejà à 18 ans une chanteuse à succès dont le style était imité par la jeunesse. Après s'être mariée avec Johnny elle s'est éloignée pendant quelques mois de la scène , y retournant juste après la naissance de leur fils David. Récemment elle a mis toute son énergie à lancer des collections de mode destinées aux jeunes, les mannequins défilant sur des musiques yéyé au rythme de l'orchestre de Sylvie. Pour la prochaine saison des collections elle reviendra à Rio et São Paulo et les brésiliens découvriront alors les deux facettes de Sylvie : styliste et chanteuse. D'un caractère beaucoup plus calme que son mari, souriante et aimable, elle paraissait très contente de revoir Johnny à Rio. Elle a déclaré que tout allait bien au sein du couple – affirmation superflue vu l'échange de baisers et de caresses auquel nous avons assisté à son arrivée à l'aéroport du Galeao.

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan amoureux, Brésil 1967

 

Pendant que Johnny chantait au Barra Limpa, le restaurant de Roberto Carlos à São Paulo, Sylvie cousait calmement dans les loges. La petite aiguille entrait et sortait dans la chemise rouge du jeune et athlétique mari. Pendant ces moments-là, elle avait tout d'une parfaite épouse de la classe moyenne française, malgré les lunettes noires style beatnik..

 

- Sylvie, pourquoi vous êtes-vous décidée à venir au Brésil ?

- C'est parce que Johnny me l'a demandé, il voulait que je sois près de lui. Johnny n'a pas arrêté pendant ces dernières quarante-huit heures.

Shows, interviews, photos, plusieurs voyages et une visite à Roberto Carlos dans son appartement de la rue Albuquerque Lins. Il a trouvé ça très agréable. Roberto a chanté "Amelia" et Sylvie a trouvé cette chanson  très triste malgré toute son authenticité. Elle a joué avec les maquettes de bateaux de son hôte, admiré ses trophées, bu un soda puis en guise de remerciements , accompagnée à la guitare par son mari, elle a chanté une chanson pleine d'allégresse. Johnny affirma  que  son style à lui ne se prêtait pas à  l'intimité d'un appartement et se contenta de gratter l'instrument...

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, Cover magazine Manchete, Brésil, 4 mars 1967

Roberto Carlos, Sylvie Vartan et Johnny Hallyday en couveture de l'hebdomadaire brésilien "Manchete", 4 mars 1967

 

 

Le couple pendant tout le temps qu'il a passé à São Paulo a utilisé la Cadillac présidentielle de Roberto Carlos. Aux côtés de son épouse, Johnny fait penser à un grand enfant, effrayé par la réalité, comme s'il fuyait quelque chose, Sylvie quant à elle, restant toujours calme et douce.

 

Le voyage l'a beaucoup fatiguée. A Guajura elle s'est un peu reposée en allant à la plage.

 

- "J'adore la mer, comme Johnny".

 

Au même moment, au Barra Limpa, Johnny répétait assis par terre avec son micro. Il avait tombé la veste et la cravate, Roberto Carlos, quant à lui, ne chanta pas. Son agent expliqua : "Le spectacle c'est celui du français, ce jour c'est le sien. Nombreux sont ceux qui ont essayé de les comparer mais c'est impossible. Alors que le style de Johnny est aiguisé, hurlant et sauvage, celui de Roberto est essentiellement lyrique. Deux genres totalement opposés".

 

Johnny, ce matin là, laissa Sylvie aller à la plage sans lui . Il était très fatigué. Deux spectacles d'affilée, c'est le ryhtme du planning . Accompagnée par un membre de l'orchestre, Sylvie a voulu se reposer sur la plage au soleil. Mais ça n'a pas été possible. Les photographes ne l'ont pas lâchée... Plus tard Johnny est allé la chercher pour déjeuner. Quand le spectacle du Barra Limpa s'est terminé, Johnny, trempé de sueur, est rentré dans les 

loges. Son agent, Duclos, le suivait et ferma les portes pour tenter d'empêcher l'entrée des photographes... "Ils ne me laissent pas en paix". Encore un show de moins. Le lendemain ils seront à Rio, avant Paris où ils retrouveront leur fils David et leurs amis. Les musiciens , cheveux longs, se changèrent pour aller à l'hôtel récupérer du  combat .

 

Roberto Carlos, qui enthousiaste aura assisté au show, prit rapidement congé du couple et rentra chez lui. Nicolas, le majordome, pontifia : "Notre yéyé national a beaucoup à apprendre de ce français".

 

La chemise de Johnny était enfin recousue, Sylvie l'aida à se changer, le spectacle avait été bon .

- "Je suis épuisé" dit Johnny. Puis ils se dirigèrent vers l'hôtel. L'étape de São Paulo était enfin terminée. Depuis la Cadillac présidentielle, Sylvie regardait les rues mouillées (et il avait beaucoup plu cette nuit là). Son mari la regardait avec des yeux fixes.

- "Roberto Carlos aurait pu chanter. J'aurais aimé l'entendre" dit Johnny.

 

De fait personne n'aura entendu Roberto chanter. A l'appartement, il avait fredonné "Amelia" mais ce n'est pas vraiment son style. Le temps a manqué. Trop d'agitation. Une brève discussion chez lui, et de nouveau la course.

 

- Pourquoi enlevez-vous vos vêtements quand vous chantez ?

- Je ne sais pas. Je fais ce qui me passe par la tête. Si j'ai envie d'enlever les vêtements, je les enlève. Je fais ce que je veux mais j'essaie de respecter les autres. Je ne suis pas un révolté . Malgré le fait de chanter "Génération perdue" je crois en la jeunesse et en la vie.

 

- Et Sylvie ?

- Sylvie et Françoise Hardy sont les chanteuses les plus populaires de France.

 

Johnny Hallyday et Sylvie Vartan sur la plage d'Ipanema, Brésil, 1967

 

La Cadillac s'est arrêtée au Jaragua. Une pluie fine continuait de tomber. Enlassés ils prirent l'ascenseur et montèrent jusqu'au quinzième étage.

 

 

*   *   *

 

Comme à son habitude, la presse italienne nous livre quant à elle un résumé où la fiction l'emporte parfois sur la précision ..

TEMPO

(Italie, février 1967)

 

 

JOHNNY A SAUVE SYLVIE

 


 

Pendant leur séjour au Brésil, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, les deux idoles françaises, ont été surpris par la violente tempête qui a dévasté Rio de Janeiro: le voyage du jeune couple a failli  se transformer en tragédie comme en témoignent ces images.


 

"Johnny ha salvato Sylvie" article du magazine italien "Tempo" février 1967 "Johnny ha salvato Sylvie" article du magazine italien "Tempo" février 1967 page 2
 

Accompagnés d'un de leur musiciens, Hallyday et la Vartan tentent de rejoindre leur hôtel. L'eau a inondé les rues en quelques minutes. La chanteuse a bien essayé de s'en sortir seule, mais elle est tombée (comme le montre ses cheveux trempés) et son mari l'a portée sur ses épaules. En lui prêtant secours notre photographe est également tombé avec son "Leica" en bandoullière, c'est la raison pour laquelle les images de ces pages sont  floues et  peu lisibles.

 

Après ce moment de frayeur, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan s'embrassent :  les marques de l'angoisse sont encore lisibles sur le visage du chanteur. . En se rendant au grand stade de Rio où leur concert était prévu en matinée le 18 février, Hallyday et son épouse ont été surpris par les fortes pluies tombées sur la ville, précédant de quelques heures  la tempête qui a dévasté  l'ex-capitale du Brésil, faisant un millier de victimes.

 

Hallyday et Vartan abandonnent leur voiture bloquée par la montée des eaux.  Les deux chanteurs devaient rester en Amérique du Sud pendant plus de trois semaines, mais ont finalement mis un terme à  leur voyage après le déluge qui a frappé le Brésil. Ils ont considéré cette tournée un peu comme leur seconde lune de miel: amoureux comme jamais,  après s'être  mariés le 12 avril  1965, ils s' étaient séparés en août 1966 juste après la naissance de leur fils David Hallyday ... Johnny, désespéré, avait fait une tentative de suicide en avalant une bouteille de parfum. Le 28 octobre, ils avaient confirmé devant le juge leur volonté de divorcer et  la garde de l'enfant avait été confiée à la mère. De façon inattendue, à Noël, Johnny et Sylvie s'étaient réconciliés...

 

 

*   *   *

 

Dans l'objectif de Tony Franck

 

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday pendant les inondations à Rio, février 1967, photos Tony Frank Sylvie Vartan et Johnny Hallyday pendant les inondations à Rio, photos Tony Frank, février 1967,

 

*   *   *

 

Alors qu'à l'origine il ne s'agissait pour Sylvie que d'accompagner Johnny, son voyage de 1967 au Brésil se transorme en succès qui en préfigure d'autres ...

 

 

 

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday en couverture de "Sétimo Céu" Brésil avril 1967          Sylvie Vartan et Johnny Hallyday pendant les inondations à Rio, photos Tony Frank, février 1967,

Sylvie et Johnny  partagent avec Roberto Carlos

la couverture de "Septième ciel" (Avril 1967)

   

Sondages de populariré, Magazine "Intervalo"

Sylvie N°2 catégorie chanteuses yéyé internationales

 

 

 

De son voyage au Brésil et de sa rencontre avec Roberto Carlos, Sylvie a ramené la chanson "Namoradindha de um amigo meu" dont elle a enregistré une excellente adaptation sous le titre "Dis-moi que tu m'aimes". Ce sera la seule fois fois où elle inclura dans son répertoire une chanson typiquement brésilienne.

 

Dis-moi que tu m'aimes

EP "Un peu de tendresse"

RCA Victor 87 033 M

Sortie Juin 1967

 

 

 

Partager "BRESIL 1967" sur facebookPartager "BRESIL 1967" sur twitterLien permanent
 

                                                                   Site Sylvissima, Sylvie Vartan une femme une star, copyright
Copyright © 2015-2021 Etoile séparateur  Reproduction interdite
 
Partager "Reproduction interdire" sur facebookPartager "Reproduction interdire" sur twitterLien permanent